Régularisation du statut des travailleurs illégaux aux Etats Unis

Les Chroniques de Marcelle Poirier


Le président Bush a proposé de légaliser tous les travailleurs illégaux qui se trouvent déjà aux Etats Unis et qui détiennent une offre d’emploi réelle et écrite. Si cette loi est acceptée par le Congrès, les individus paieront la somme de 1500$ et pourront faire la demande pour un permis de travail de 3 années. Les demandeurs pourront ensuite demander la résidence permanente ou “green card” avec le soutien de leur employeur.

Les détails d’application de cette pétition ne sont pas encore établis. Je dois vous préciser que cette loi n’est pas encore entrée en vigueur et elle sera surement modifiée durant les négociations du Congrès. Je vous conseille donc la prudence avant d’engager des frais pour cette pétition. Souvent ce qui parait simple au niveau de l’immigration cache des pré-requis au niveau de l’éligibilité.

Cette démarche sera une option nouvelle surtout pour ceux qui ne se qualifie pas pour un visa ou un autre (certains sont illégaux depuis trop longtemps, d’autres n’ont pas assez de qualifications ou d’argent à investir…). Pour eux, ce sera la seule opportunité pour légaliser leur statut. Attendez-vous à une longue période d’attente considérant le nombre de personnes qui vont faire la demande.Si vous avez une possibilité de vous légaliser, il serait judicieux de ne pas attendre la loi qui comme toutes, deviennent de plus en plus strictes.

Les visas de professionnels ont été réduits de moitié, les voyageurs sont photographiés, les empreintes requises… Si vous étudiez la tendance, il est clair qu’elle ne va pas à la souplesse mais au durcissement.N’attendez pas non plus de miracle de cette loi. Avant de prendre une décision sur votre situation, il vous faut évaluer les risques associés à votre statut.

Comme toujours, je demeure à votre disposition pour vous conseiller et vous guider sur le meilleur chemin à suivre. J’espère que ceux qui ont le désir d’immigrer auront une chance dans ce pays, qui après tout, est composé d’étrangers comme chacun d’entre nous.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *